Hendaye, localisation Géographique

En plein Pays-Basque, à la frontière de la France et de l’Espagne, Hendaye est une ville située entre mer et montagne. Limitrophe avec la commune française d’Urrugne au sud-est et des deux communes espagnoles Irun à l’ouest et Fontarrabie au sud, la ville d’Hendaye est situées dans un cadre verdoyant et offre une vue imprenable sur la plage et sur la chaîne pyrénéenne tout en ayant les pieds dans l’eau !

Un peu d’histoire

C’est un 1598 que la ville d’Hendaye se détache de celle d’Urugne par l’obtention de sa propre église. Ville située entre la France et l’Espagne, Hendaye a été témoin de nombreux conflits entre les deux pays. Par exemple, lors de la guerre franco-espagnole, en septembre 1936, Hendaye est prise par l’Espagne. Plus tard, Louis XIV rencontrerale roi d’Espagne pour signer le traité de Paix des Pyrénées sur l’île des Faisants. En 1867, Urrugne restitue 762 ha concédés par Louis XIV à Hendaye, alors simple village de 33 ha.
Plus récemment, le 23 octobre 1940, c’est à la gare d’Hendaye que le général Franco et Hitler se retrouveront dans le cadre des accords Bérard-Jordana.

 

http://www.chateau-abbadia.fr/

 

Hendaye, les visites possibles

En vacances à Hendaye? En plus de la découverte de l’architecture basque très marquée surtout dans le quartier de la plage à Hendaye, voici quelques visites incontournables à faire dans la région :

  • Le château d’Abbadia : Le château observatoire d’Abbadia est un monument classé « monument historique » et possède le label « maison des Illustres ». Construit entre1864 et 1879 par l’architecte Eugène Viollet le Duc, ce monument d’architecture néo-gothique nous dévoile le carnet de route de la vie d’Antoine Abbadie qu’il a dédié à la science, à l’homme et à Dieu. Entièrement meublé et restauré, vous pourrez visiter l’ensemble des pièces, de l’observatoire et sa lunette méridienne à la chapelle en passant par la bibliothèque, les chambres, le salon et bien d’autres pièces encore… Voici donc les dates et heures de visites :

Du 1er avril au 30 juin (sauf le 1er mai) :

Visites libres : Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h – Samedi/dimanche : de 14h à 18h.

Visites guidées : Mercredi 10h (façades et intérieur) – Tous les jours de 14h30 à 16h30 (renseignements à l’accueil).

Du 1er juillet au 1er septembre :

Visites libres : Tous les jours de 12h à 14h (et de 18h à 20h du 8 juillet au 25 août).

Visites guidées : Mercredi et vendredi à 10h (façades et intérieur) – Tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Du 2 septembre au 3 novembre (sauf le 22 septembre) :

Visites libres : Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h – Samedi/dimanche : de 14h à 18h

Visites guidées : Mercredi 10h (façades et intérieur) – Tous les jours de 14h30 à 16h30 (renseignements à l’accueil).

Du 4 novembre au 30 décembre (sauf les 24 et 25 décembre) :

Visites libres : du mardi au dimanche de 14h à 18h.

Visites guidées : mercredi 10h (façade et intérieur) – Tous les jours de14h30 et à 15h30 (renseignements à l’accueil).

  • Le domaine d’Abbadia : Ce site de 65 hectares est un parc naturel protégé, appartenant au conservatoire du littoral. Au cœur de paysages variés, le domaine d’Abbadia est une vraie machine à remonter le temps et vous renvoie jusqu’à il y a 80 millions d’années. Partie intégrante de la corniche basque, il interdit prélèvements, vélos et chiens même tenus en laisse mais accueil la fête de la corniche tous les ans en septembre
    Les visites guidées individuelles se font en permanence et sur demande et les visites libres en permanence. Elles se font en français, en basque ou en espagnol et peuvent aussi se faire en groupes de 12 à 60 personnes.

 

  • Canéta et l’île des faisans : le Port de caneta au bord de la Bidassoa abrite les vestiges des remparts de Vauban ainsi que deux maisons. La maison Bakhar Etchea, villa de l’écrivain Pierre Loti et la maison Mauresque, d’architecture atypique. Toutes deux classées aux monuments historiques. Non loin de là, on trouve au milieu de la Bidassoa un écrin de terre de 3 000m² où fut signé en 1659 le traité de paix des Pyrénées. Cette île n’est plus visitable mais s’observe depuis la rive des joncaux.